Volley-ball : L’épopée du Club olympique de Kélibia

Le monde du volley-ball est longtemps resté sous la coupe des deux grandes équipes que furent l’Avenir sportif de la Marsa et l’Espérance sportive de Tunis.

Avec leur armada de joueurs où figuraient les Zizi Belkhodja, Raouf Bounatouf et autres Raja Hayder, ces deux équipes ne faisaient pas de détail et dominaient la scène nationale.

Ce n’est qu’à la fin des années soixante que d’autres formations viendront mettre en cause cette suprématie.

Parmi ces équipes, il en est deux qui avaient – mieux que d’autres – défié l’Avenir et l’Espérance. Il s’agit de l’Union sportive des Transports de Sfax (USTS) et du Club olympique de Kélibia (COK).

Cette dernière équipe a fait des merveilles surtout au début des années 1970. Elle s’imposera d’ailleurs en finale de la Coupe en 1974, face à l’autre bastion du volley sfaxien, le CSS alors tout-puissant.

Cette équipe du COK pouvait alors compter sur les Znaidi, Jenhani, Chkili et consorts, des artistes véritables.

C’est depuis que l’histoire d’amour entre la ville de Kélibia et le volley a commencé. Une histoire, faut-il le souligner, ponctuée de nombreux exploits et toujours renouvelée.

Commentaires:

Commentez...