Des négligences dans le décès de Yassine Mosbah au CHU Hedi Chaker

Le ministère de la Santé apporte plus de précisions concernant l’affaire d’un patient qu’on aurait refusé de prendre en charge correctement à l’hôpital universitaire Hedi Chaker.

Dans un communiqué publié ce jeudi 30 avril 2020, le ministère de la Santé annonce sur sa page Facebook les résultats préliminaires des services d’inspection de santé.

Ce rapport concerne le décès de Yassine Mosbeh survenu le 26 avril 2020 au CHU Hédi Chaker à Sfax. Il est à rappeler que la sœur du défunt avait indiqué que son frère s’était rendu à l’hôpital pour une séance de dialyse, mais le cadre médical aurait refusé de s’occuper de lui par crainte d’être porteur du coronavirus.

La mission d’inspection a démarré le 27 avril 2020 et indique que le défunt souffrait de maladies chroniques sujettes de suivis de deux CHU à Sfax. Le rapport a constaté une négligence au niveau de l’encadrement du défunt à son arrivée à l’hôpital de la part de l’équipe médicale. Pourtant il était dans un état critique.

Les équipes d’inspection continuent leur mission pour déterminer les responsabilités et pointer du doigt les manquements, ajoute le communiqué.

Commentaires:

Commentez...