« Les masques vendus à 2 dinars pour un coût de 300 millimes », dénonce Kais Saied !


Lors de l’ouverture de la réunion du Conseil de Sécurité Nationale, le président de la République Kais Saied a épinglé la spéculation des prix des masques de protection dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

En effet, pour Kais Saied il est inconcevable que « des masques dont le coût de fabrication ne dépasse pas les 300 millimes soient venus aux citoyens à deux dinars l’unité et même plus ».

Le président de la République a également dénoncé toute forme de corruption, qui selon ses dires, gangrène les régions intérieures du pays appelant le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour combattre ce fléau.

La confection et la vente des masques de protection réutilisables continuent à faire couler beaucoup d’encre en Tunisie. Alors que leur commercialisation est prévue pour la semaine prochaine, certaines voix se sont élevées pour mettre en garde contre des soupçons de corruption qui entachent cette opération.

Au début, c’était l’Instance de la Lutte contre la Corruption qui a révélé que certaines informations issues des cahiers des charges relatifs à la fabrication de ces masques de protection ont été divulguées au bénéfice de certains hommes d’affaires.

le président de l’association des pharmaciens de Tunisie Nadham Chakri avait crié au scandale, dénonçant sévèrement leur prix de vente, qu’il a jugé gonflé. Pour lui, le coût de fabrication réel des masques en tissu ne dépasse pas les 300 millimes, alors qu’ils vont être commercialisés à deux dinars l’unité.

 

Commentaires:

Commentez...