Tunisie – Violation du confinement : Mandats de dépôt contre 15 « passeurs »

Hier, le ministre de la Santé, Abdeltif Mekki révélait l’existence de passeurs (ou « harragas ») qui font passer clandestinement des patients d’une zone à l’autre moyennant un montant.

La cellule de crise de Jendouba destinée à lutter contre la propagation du coronavirus a annoncé dans un communiqué publié, ce vendredi 10 avril 2020, que le tribunal de première instance de Jendouba a émis des mandats de dépôt contre 15 suspects qui ont transporté des personnes de zones considérées comme des foyers épidémiques vers le gouvernorat de Jendouba.

Le même communiqué a indiqué que la cellule de crise de Jendouba prendra les mesures juridiques nécessaires contre toute personne qui enfreint le confinement ou met en danger la sécurité des citoyens du gouvernorat.

Hier, le ministre de la Santé, Abdeltif Mekki avait révélé que la cause de la propagation du coronavirus était la mobilité entre les gouvernorats et que des déplacements inutiles ont causé l’apparition de nouveaux cas.

« Les cas existants, par exemple à Kasserine et Tozeur, sont causés par un transport illégal de citoyens entre les gouvernorats. Il y a des Harragas qui font passer clandestinement des patients de Djerba vers d’autres régions pour 20 dinars », a-t-il notamment indiqué.

Commentaires: