Patrimoine : Cinq édifices dans l’histoire de Tunis

Immeuble La Dépêche

Publics ou privés, intacts, restaurés, abandonnés ou disparus, plusieurs édifices tunisois font partie intégrante de la mémoire collective.

Même si nous ne les avons pas connus, nous en avons entendu parler. Parfois, nous avons assisté à leur disparition et seules les photographies nous permettent de les retrouver.

Ce choix de cinq édifices est absolument arbitraire. Toutefois, il nous permet de retrouver trois bâtiments publics et deux autres qui sont privés.

Le palais de justice du boulevard Bab Benat est le premier de ces édifices. Construit au début du vingtième siècle, cet ensemble a gardé son allure d’origine. Seules les grilles sont venues altérer les plans de l’architecte Resplandy.

Villa Baccouche
Palais de justice
Coupole de la Douane

Le palais du gouvernement de la Kasbah a pour sa part connu de nombreux aménagements. Pourtant, jusqu’au milieu des années soixante, la configuration des lieux restait proche de ce que nous montre cette carte postale.

Enfin, la Coupole qui se trouvait non loin du port et abritait les services de la Douane, a disparu sous le pic des démolisseurs lors de la construction récente du viaduc d’accès à Tunis par la banlieue sud.

Une villa à Montfleury et l’immeuble de rapport qui accueillait le siège du journal « La Dépêche » sont nos deux édifices privés.

Le premier se trouve toujours sur l’avenue Aboulkacem Chabbi à Montfleury dans un état d’abandon et le second a été démoli lors des travaux de construction de l’hôtel International qui occupe désormais cet emplacement à l’angle des avenues de Paris et Bourguiba.

Dans ces photos, une étincelle de la mémoire de la ville de Tunis demeure et témoigne du passage du temps

Dar el Bey

 

 

 

Commentaires: