Quand le confinement met Internet à rude épreuve !


Le réseau mondial est hautement sursollicité depuis la mise en place du confinement général dans plusieurs pays dont la Tunisie. En effet, il s’agit des incidences indirectes de la propagation de ce virus dans plus de 180 pays dans le monde, même s’il n’a rien n’a rien d’informatique. A cause du confinement total dans plusieurs pays, le réseau des réseaux est mis à mal, certains réseaux sont d’ailleurs interrompus dans plusieurs pays.

En France, les gestionnaires de réseaux et de data centers mais aussi les opérateurs assurent que l’infrastructure encaisse parfaitement ce flux inhabituel, dopé par le télétravail et ses visioconférences organisées à domicile, rapporte, dans ce sens, le Parisien.

Néanmoins le gouvernement français craint un black-out qui pourrait frapper le réseau mondial d’internet et pourrait provoquer une nouvelle crise dans les rangs des entreprises qui optent pour le télétravail. En réponse, Netflix, YouTube et Dailymotion ont accepté de réduire la qualité de leurs vidéos tous les films, séries ou pastilles vidéo restent consultables sur ces plateformes mais leur résolution d’image a été limitée pour afficher une qualité moindre ne nécessitant pas autant de débit.

La Tunisie n’échappe pas à cette conjoncture internationale. Tous à la maison à partir de 18h, les Tunisiens trouvent aussi refuge dans le réseau internet et dans les réseaux sociaux pour notamment suivre l’actualité de la propagation du coronavirus mais aussi pour se divertir en temps de crise. Un seul résultat, des usages en forte hausse et des pics de connexion causant une lenteur chez des milliers d’utilisateurs.

Commentaires: