Chott Meriem : L’accueil de personnes en quarantaine dans un hôtel provoque la colère des habitants

La municipalité de Chott Meriem a connu une nuit agitée durant laquelle les habitants ont protesté contre l’hébergement de personnes revenues de l’étranger dans un hôtel de la région.

Des dizaines de citoyens se sont rassemblés, au cours du couvre-feu, devant l’hôtel en question et ont exprimé leur refus catégorique de l’hébergement de personnes suspectées d’être porteuses du virus dans la ville. Les forces de l’ordre ont été contraintes d’utiliser du gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Le maire de Chott Meriem, Samir Adhari, a déclaré ce lundi 23 mars 2020 qu’il n’était pas au courant de la décision d’héberger un certain nombre de Tunisiens revenant de l’étranger dans un hôtel de la région.

Il a expliqué que si les autorités locales avaient été informées de cette décision, la situation n’aurait pas dégénéré entre les manifestants et les policiers, indiquant qu’il fallait parler aux citoyens et leur fournir les informations correctes.

Adhari a ajouté sur Jawhara fm que les Tunisiens rentrant de l’étranger ont été hébergés dans l’hôtel, soulignant que la crainte des citoyens provient du manque d’engagement à mettre en œuvre la décision de quarantaine.

Commentaires: