Tunisie – Coronavirus : Appels à libérer provisoirement les personnes en garde à vue


Alors que pratiquement tous les pays ont déclaré la guerre au coronavirus, un ennemi invisible qui a déjà provoqué plus de sept mille morts à travers le monde, la Tunisie poursuit également ses efforts pour lutter contre ce virus.

En effet, en Tunisie, des mesures drastiques ont été prises dont notamment le bouclage des frontières et la suspension de tous les rassemblements et les évènements de différente nature.

Et c’est dans ce contexte marqué par la vigilance et la prévention que le cas des prisons commencent à inquiéter plus qu’un. Et pour cause, il s’agit d’environnements extrêmement encombrés ce que pourrait constituer un terrain favorable de propagation de ce virus.

C’est dans ce sens que la section de Jendouba de la Ligue tunisienne des droits de l’homme a appelé, dans un communiqué rendu public hier lundi 16 mars, à libérer provisoirement tous les détenus de la prison de Bulla Regia vu la situation de « péril imminent » dans cette structure pénitentiaire.

Le député de Tahya Tounes, et ancien ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed a également appelé sur sa page Facebook, hier lundi, à libérer les personnes en garde à vue, « ne représentant pas de danger pour la société », vu le risque de propagation du coronavirus dans les prisons tunisiennes.

Le ministère de la justice avair annoncé une série de mesures pour prévenir la propagation du Covid-19 en milieu carcéral. Il s’agit, en premier lieu, de la suspension, jusqu’à nouvel ordre, des visites mettant en contact direct les détenus et les visiteurs.

Ces mesures interviennent dans le cadre de la préservation de la santé des cadres et agents des prisons et de la rééducation, indique un communiqué publié par le département de la justice.

Le ministère a également annoncé avoir réduit le nombre des visites avec séparation à une seule visite par semaine. Les opérations de stérilisation de tous les espaces de détention et les moyens de transport des détenus ont été intensifiées, lit-on dans le même communiqué.

Commentaires: