Coronavirus : Les établissements éducatifs français en Tunisie restent ouverts

A l’heure où tous les établissements éducatifs tunisiens vont fermer leurs portes en avançant les vacances scolaires en raison de la préoccupation des Tunisiens par l’évolution du coronavirus, de nombreux citoyens dont les enfants fréquentent les établissements français, s’interrogent.

L’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, a tenu à apporter une réponse aux élèves et parents d’élèves des établissements français et à programme français homologués en Tunisie en annonçant que tous les établissements éducatifs français ne fermeront pas leurs portes.

Dans ce message, Olivier Poivre d’Arvor annonce que dans le cadre de la gestion de l’épidémie du Coronavirus/Covid 19, il s’est entretenu avec les ministres tunisiens de la Santé et des Affaires étrangères, qui ont choisi d’avancer de quelques jours les vacances scolaires prévues pour les établissements tunisiens. Il indique également s’être réuni avec les responsables du réseau scolaire français homologué.

Il signale en outre, que selon, la directrice de l’Observatoire des maladies nouvelles et émergentes, Mme Nissaf Ben Alaya, la situation épidémiologique en Tunisie ne nécessitait pas pour le moment la fermeture des écoles étrangères dont les calendriers diffèrent de ceux des écoles tunisiennes.

Olivier Poivre d’Arvor annonce donc qu’en plein accord avec les autorités tunisiennes et l’AEFE, et afin de garantir aux élèves, aux familles et à l’ensemble des personnels des établissements scolaires homologués les meilleures conditions d’hygiène et de sécurité sanitaire, il a donc décidé de maintenir le calendrier scolaire établi, aux conditions suivantes :

  • Annulation ou report de tous les voyages scolaires hors de Tunisie ;
  • Annulation ou report de tous les déplacements professionnels, à caractère non impératif, hors de Tunisie, pour l’ensemble des personnels ;
  • Renforcement de toutes les mesures d’hygiène préventive sous l’autorité des chefs d’établissement ;
  • Tout déplacement à caractère privé vers une zone à risque, effectué par des élèves comme par des personnels, fera l’objet d’une déclaration préalable auprès du chef d’établissement et conduira, au retour, à un placement en auto-isolement avec maintien au domicile pendant 14 jours.

Ces mesures peuvent être amenées à évoluer en fonction de la situation sanitaire en France comme en Tunisie.

Liste des pays considérés comme zone d’exposition à risque par l’AEFE au 5 mars

  • Chine : Chine continentale, Hong Kong, Macao
  • Singapour
  • Corée du Sud
  • Iran
  • Italie
  • Zones de circulation active du virus en France, définies par l’Agence régionale de
    santé : communes de l’Oise et du Morbihan ainsi que La Balme (Haute-Savoie)

Commentaires: