Mémoire tunisienne : Le souvenir du docteur Antoine Cassar

Mémoire tunisienne : Le souvenir du docteur Antoine Cassar

Par -

Tous les habitants de la Hafsia connaissent la rue du docteur Cassar mais rares sont ceux qui savent qui était ce médecin.

Né à Tunis en 1892, le docteur Antoine Cassar est issu de la communauté maltaise de la capitale.

Il soutiendra sa thèse en médecine en 1919 à la Faculté de Toulouse et rejoindra les hôpitaux de Tunis où il fonde et dirige le Centre de prophylaxie antivénérienne à l’hôpital Ernest Canceil.

Ce centre sera dans les années 1940 un levier essentiel dans la lutte contre la syphilis et portera le nom du docteur Cassar en hommage à son fondateur et premier directeur.

Le Centre Antoine Cassar sera ensuite dirigé par les docteurs Chatellier, Ragu et Ladjimi qui se relaieront à sa tête.

C’est ce centre qui accueillera en 1965 la première faculté de médecine tunisienne. Depuis 1997, le noyau historique de ce centre Cassar accueille le musée de la médecine tunisienne.

Toutes ces informations sont disponibles dans le livre « Rachad Ladjimi, un précurseur à l’aube de la médecine tunisienne ». L’auteur de ce livre, Adly Ladjimi, nous apprend également que le docteur Cassar a aussi ouvert en Tunisie une succursale de la Ligue française contre le péril vénérien.

Porteur de la nationalité française, le docteur Antoine Cassar est décédé à Tunis en 1938.

La rue qui porte son nom témoigne de l’apport de ce médecin à la santé publique en Tunisie.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo