« Nos acquis sont menacés », met en garde Abir Moussi

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussa, a confirmé que son parti continue de travailler sur la formation d’un front national comprenant les forces de la société civile et des organisations nationales ainsi que « des personnalités politiques nationales intègres », dans le but de préserver l’Etat civil et ses fondamentaux.

Moussi a mis en garde contre les dangers qui menacent aujourd’hui la République, notamment « le retour de la violence et des appels à semer le chaos ».

Elle a dans ce sens souligné à Mosaique fm la nécessité de défendre les acquis liés à la politique étrangère, à l’éducation, à la santé, aux droits des femmes et à la paix sociale, et les principes mis en place par l’ancien président de la République Habib Bourguiba.

Selon Moussi, la situation actuelle en Tunisie impose, selon ses dires, de faire un choix entre un Etat libre, indépendant et souverain ou des axes et à des agendas étrangers.

Commentaires: