Ons Jabeur : « J’ai parlé à beaucoup de personnalités politiques »

Après son parcours incroyable à l’Open d’Australie, la tenniswoman tunisienne Ons Jabeur (68ème au classement WTA) ne peut avoir de regrets. Elle s’est remarquablement battue au cours de tous les matches qu’elle a joués.

Ons Jabeur, 25 ans, a réalisé une performance unique. Mais aujourd’hui, elle est tombée contre plus forte qu’elle. Dominée par Sofia Kenin (14ème mondiale) en deux sets (4-6 et 4-6), Ons Jabeur a été éliminée en quart de finale avec les honneurs.

Elle s’était qualifiée pour ces quarts de finale de l’Open d’Australie en battant en deux sets (7-6 et 6-1) la Chinoise Qiang Wang, 29ème au classement WTA et tombeuse de Serena Williams au 3ème tour.

Avec cette qualification, Ons Jabeur est devenue la première joueuse arabe à atteindre les quarts de finale de l’un des quatre tournois du Grand Chelem ! Mais sa performance n’est pas une surprise pour cette joueuse qui entre désormais dans l’histoire et qui se révèle aux yeux du monde.

Elu meilleure athlète arabe de l’année, sacrée chez les juniors à Roland-Garros en 2011, Ons Jabeur entre de manière époustouflante dans la cour des grands et confirme qu’elle possède un potentiel extraordinaire pour encore aller plus loin.

Rappelons que lors de cet Open d’Australie, Ons Jabeur a éliminé l’ancienne numéro 1 mondiale Caroline Wozniacki et actuellement 131ème mondiale sur le score de 2 sets à 1 (7-5, 3-6, 7-5) pour le compte du 3ème tour. Au 1er tour Ons Jabeur a éliminé la Britannique J. Konta, 59ème au classement WTA, 6-4, 6-2. Et au 2ème tour, elle a battu la Française C. Garcia, 46ème mondiale, 1-6, 6-2, 6-3.

Malgré son élimination, Ons Jabeur écrit une nouvelle page du tennis tunisien en atteignant les quarts de finale de l’Open d’Australie. Interviewée en marge de sa défaite, Ons Jabeur a déclaré être satisfaite de sa performance

« J’étais un peu fatiguée. Sofia Kenin est vraiment une joueuse incroyable. Je devais courir sur chaque balle, elle n’a pas donné le moindre point gratuitement. Elle n’a pas commis beaucoup de fautes non plus.

Mais j’imagine que c’est à ça que ressemble un quart de finale de Grand Chelem. J’aurais vraiment voulu mieux jouer. Mais je suis contente de mon tournoi. Il me reste beaucoup de travail à faire, mais j’espère revenir et faire encore mieux la prochaine fois ».

Ons Jabeur pense qu’il lui « reste beaucoup de choses à améliorer au niveau du physique et du mental ». Elle déclare être « heureuse d’avoir joué comme ça ».

Elle confie enfin avoir eu beaucoup de retours de Tunisie. « Mon téléphone n’arrête pas de sonner. J’ai même parlé au président de la Tunisie. Il m’a appelée. Il m’a souhaité bonne chance. C’était vraiment gentil de sa part. J’ai parlé à beaucoup de personnalités politiques de Tunisie qui m’ont appelée aussi. Tout le monde est dingue (…) Je suis fière d’être Tunisienne ».

Commentaires:

Commentez...