Tension, accusations et affiches anti-Ghannouchi à l’ARP

Tension, accusations et affiches anti-Ghannouchi à l’ARP

Par -
CP : ARP

La plénière de ce mercredi 15 janvier 2020 à l’Assemblée des Représentants du Peuple consacrée à l’examen du projet de loi sur la responsabilité médicale a démarré sous haute tension. Et pour cause, des appels lancés et des affiches brandies par les députés du Parti Destourien Libre (Pdl) pour destituer le président de l’ARP Rached Ghannouchi.

La tension est montée d’un cran lorsque ce dernier a appelé les députés à réciter la Fatiha en hommage aux martyrs de la révolution chose qui n’a pas plu aux députés du PDL ayant décidé de quitter la plénière.

La plénière s’est alors transformée en une arène d’échange d’accusations entre les députés d’Ennahdha et ceux du parti destourien libre, ce qui a poussé le président de l’ARP à la lever.

Le PDL avait lancé une pétition afin de retirer la confiance au président du Parlement, Rached Ghannouchi. Dans une déclaration, le PDL avait appelé « les blocs parlementaires et les députés ayant contribué à faire tomber le gouvernement Jemli à signer une pétition pour retirer la confiance au président de l’Assemblée des représentants du peuple ».

Il s’agit de « corriger la grave erreur commise contre cette institution constitutionnelle fondée par les leaders du mouvement national et pour laquelle plusieurs martyrs sont tombés le 9 avril 1938 », indique le PDL qui a lancé la pétition avec déjà 17 signatures des députés de son bloc parlementaire sachant que 73 signatures sont requises pour valider la pétition.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo