L’Allemagne envisage d’accueillir le sommet sur la Libye dimanche prochain

Guerre en Libye | CP : REUTERS

L’Allemagne souhaite organiser dimanche à Berlin un sommet consacré à la situation en Libye, rapporte l’agence de presse Reuters.

Recep Tayyip Erdogan, le président turc, sera présent à cette date dans la capitale allemande, ont dit, pour leur part, les autorités d’Ankara sans fournir davantage de détails.

L’ambassadeur d’Allemagne à Tunis, Andreas Reinecke est revenu  jeudi 9 janvier 2020, sur l’éventuel écartement de la Tunisie de la conférence de Berlin sur la Libye, prévue à la fin de ce mois de janvier. Il avait affirmé qu’aucun pays n’est encore invité à ladite conférence, qui doit réunir plusieurs pays pour discuter du dossier libyen et des derniers développements dans ce pays, en proie à la guerre civile.

« La conférence de Berlin s’inscrit dans le cadre d’un processus initié par Ghassam Salamé, chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL). Ce processus comporte trois phases : la première étant le cessez-le-feu immédiat, la seconde un accord entre les pays actifs en Libye pour se retirer et de renforcer l’embargo existant des Nations unies sur les armes et la troisième est de parvenir à une solution pacifique purement inter-libyenne », a-t-il souligné.

Il faut rappeler, dans ce contexte que lundi 6 janvier 2020, la présidence de la République annonçait dans un communiqué, que le chef de l’Etat Kais Saied, avait reçu un appel téléphonique de la part de la chancelière allemande, Angela Merkel.

La chancelière allemande a invité le président de la République à effectuer une visite officielle en Allemagne. La présidence a également annoncé que l’entretien a porté notamment sur les développements dans la région et notamment le dossier libyen.

Par contre, le communiqué ne précisait pas si le président de la République a été invité à assister à la conférence de Berlin sur la Libye.

Dans la soirée, la chargée de communication au sein de la présidence de la République Rachida Ennaifer confirmait, par ailleurs que le président de la République Kais Saied n’avait pas été invité à participer à la conférence de Berlin sur la Libye.

Commentaires: