L’Algérie s’oppose à une intervention militaire turque en Libye

Le président turc, Racep Tayyib Erdogan

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a exprimé le refus total de son pays de toute présence étrangère sur le sol de la Libye « quel que soit le pays qui veut intervenir ».

« La langue de l’artillerie ne peut être la solution. Seul un dialogue sérieux entre les belligérants avec l’aide des pays voisins, notamment l’Algérie, reste la solution », a-t-il ajouté.

Rappelons que le parlement turc a approuvé une intervention militaire en Libye, contre Khalifa Haftar.

Commentaires:

Commentez...