Chawki Tabib : « Des corrompus au cœur des structures de l’État »

Le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib, a fait savoir, ce dimanche 8 décembre 2019, qu’il existe des personnes corrompues dans des postes de gouvernance en Tunisie.

S’exprimant à l’occasion du quatrième congrès national de lutte contre la corruption,il a expliqué que ces personnes se protègent en intégrant les postes de direction au sein de l’État et que « beaucoup d’entre elles sont présentes dans les différentes structures de l’État et du gouvernement. »

Il a souligné qu’ielles « profitent des textes juridiques pour bénéficier de l’impunité et ce sous la protection d’un système législatif ».

Tabib a par ailleurs indiqué que le congrès s’inscrit dans le cadre de « la mise en œuvre de la stratégie nationale de gouvernance et de lutte contre la corruption et la consolidation du concept de participation communautaire dans la lutte contre ce fléau ainsi que l’évolution des comportements selon une approche participative entre la l’instance et toutes les institutions publiques concernées. »

Commentaires:

Commentez...