Traités de clochards et de bandits : Abir Moussi et les députés...

Traités de clochards et de bandits : Abir Moussi et les députés du PDL en sit-in à l’ARP

Par -
Jamila Ksiksi

La plénière de ce mardi 3 décembre 2019, consacrée à l’examen du projet de Loi de finances complémentaire 2019, s’est achevée dans le chaos le plus total.

Le projet ayant été débattu, il a été rejeté. Puis, les députés sont revenus en début de soirée pour l’adopter. Entre ces deux instants, les députés s’en sont donnés à cœur joie entre accusations et insultes.

Le président de la commission provisoire des finances Yadh Elloumi conteste d’abord la véracité des chiffres fournis par le ministère des Finances mais au final, le groupe parlementaire de Qalb Tounes qui, après avoir décidé de ne pas voter en faveur du projet de loi, a fini par l’adopter.

Face à ce revirement, Abir Moussi, présidente du parti destourien libre et de son groupe parlementaire hausse le ton et crie au marchandage. Ce à quoi, la députée d’Ennahdha Jamila Ksiksi répond en qualifiant certains députés de clochards et de bandits mais en faisant allusion à Abir Moussi.

 

Et c’est dans ce climat de confusion générale que la vice-présidente Samira Chaouachi adopte le projet de loi de Finances complémentaire.

Les députés du PDL ont, depuis, entamé, un sit-in au sein même de l’hémicycle de l’ARP pour dénoncer les propos de Jamila Ksiksi. Abir Moussi et les députés de son parti poursuivent, toujours jusqu’à ce mercredi 4 décembre, leur sit-in au sein de l’ARP.

Elle exige des excuses de la part de la présidence du Parlement et la publication de ces excuses par écrit sur le site de l’ARP.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo