Routes meurtrières : Classée 138ème, la Tunisie roule à tombeau ouvert

Routes meurtrières : Classée 138ème, la Tunisie roule à tombeau ouvert

Par -

La colère est grande en Tunisie après l’accident routier qui, dimanche, a coûté la vie à plus d’une vingtaine de jeunes sur la route de montagne reliant Béja à Ain Draham.

Cet accident survient après plusieurs autres désastres routiers qui ont emporté des travailleuses agricoles et aussi d’autres jeunes qui ont péri il y a plus d’un an sur la route reliant Médenine à Matmata.

Le quotidien routier des Tunisiens est pétri de ces catastrophes à répétition qui viennent régulièrement endeuiller le pays et aussi souligner l’absence de discipline sur les routes.

Il suffit de voir les taxis collectifs slalomer entre les voitures sur l’axe reliant Tunis à la Marsa pour comprendre que quelque chose est pourri au royaume de l’automobile.

Plus inquiétant, la Tunisie est classée par l’Organisation mondiale de la santé à la 138ème position sur 180 pays avec un taux de mortalité de 24,4 morts pour 100.000 habitants.

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes et laissent entendre que nos routes sont parmi les plus meurtrières dans le monde.

L’état des routes, l’incivilité endémique, le non-respect du Code de la route et la vétusté du parc automobile comptent parmi les facteurs aggravants.

Une nouvelle fois, un drame vient nous le rappeler. Ferons-nous encore une fois la sourde oreille pour continuer comme si de rien n’était ?

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo