ARP : Ennahdha avec un bloc parlementaire de 54 députés

ARP : Ennahdha avec un bloc parlementaire de 54 députés

Par -

La composition des blocs parlementaires à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) bat son plein en attendant la proclamation de la liste de tous les blocs, ce vendredi 29 novembre lors d’une séance plénière.

Depuis le 21 novembre 2019 ces blocs sont en train de se former. Le premier bloc parlementaire connu est celui qui est né de l’union entre le Mouvement Populaire (Echaab) et le Courant Démocratique.

Ce bloc, baptisé bloc démocratique, comprend pour l’heure 41 députés, les 22 du Courant Démocratique, les 15 du Mouvement Populaire et 4 indépendants qui sont Adnene Hajji, Mongi Rahoui, Fayçal Tebbini et Chokri Dhouibi.

Le président du Mouvement Populaire, Zouheir Maghzaoui, a précisé, à cet effet, qu’il entrera en contact avec les députés indépendants et partisans afin de rejoindre le groupe parlementaire. La présidence du bloc sera alternée chaque année entre les deux partis.

Le bloc parlementaire d’Ennahdha compte, quant à lui, 54 députés jusqu’à présent, les 52 issus d’Ennahdha et 2 députés indépendants, Chokri Amara et Ahmed Belgacem.

Le bloc du parti Destourien Libre comprendra 17 députés et sera présidé par Abir Moussi. Le vice-président sera Thamer Saad. Le bloc de la Coalition Al Karama est composé de 21 députés et sera présidé par Seifeddine Makhlouf avec pour vice-président Zied Hechmi.

Le bloc de la Réforme nationale, composé de 15 députés sera présidé par Hassouna Nasfi. Le bloc de Tahya Tounes (14 députés) sera présidé par Mutspha Ben Ahmed. Par ailleurs, neuf députés, dont des indépendants ont déposé une demande auprès du bureau de l’ARP, pour la formation d’un bloc parlementaire baptisé « Al Moustakbal ». Ce bloc sera présidé par le député de l’Union Populaire Républicaine, Adnène Ben Ibrahim. Par contre le porte-parole du bloc sera Issam Bargougui, député du courant Al Mahaba.

Selon l’article 34 du règlement intérieur de l’ARP, il faut au moins sept députés pour former un bloc parlementaire, mais un parti ou une coalition ne peuvent former qu’un seul bloc parlementaire et chaque député n’a le droit d’appartenir qu’à un seul bloc de son choix.

Rappelons qu’Ennahda compte 52 sièges à l’ARP ; Au Cœur de Tunisie en compte 38 ; le Courant démocratique, 22 ; la coalition Al Karama, 21 ; le Parti Destourien Libre, 17 ; le Mouvement du Peuple, 15 ; et Tahya Tounes, 14 sièges.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo