Tunisie : 70% des travailleuses agricoles sans couverture sociale

Près de 70% des travailleuses agricoles sont toujours sans couverture sociale en Tunisie. Cela signifie que seulement 33,3% des femmes rurales travaillant dans le secteur agricole bénéficient d’une couverture sociale, comme l’a indiqué, Khira Cherif, responsable à la Direction générale de la couverture sociale.

Elle s’exprimait en marge d’un atelier sur la femme et le système de protection sociale organisé par l’union nationale de la femme tunisienne, ce mardi 19 novembre 2019, et a souligné que ce taux reste très faible. A titre de comparaison, seulement 93.500 travailleuses agricoles bénéficient d’une couverture sociale contre 377.000 travailleurs agricoles.

L’ignorance des femmes rurales

Dans une déclaration à l’agence TAP, elle a souligné que la faiblesse de ce taux s’explique par l’ignorance des femmes rurales employées dans le secteur agricole des services de sécurité sociale et des moyens d’en bénéficier, rapporte l’agence TAP.

L’objectif est, selon elle la diffusion de la culture de la sécurité sociale par le biais de bureaux mobiles et de campagnes de sensibilisation pour encourager les femmes rurales à s’inscrire et à participer à ces services.

Ahmini à la rescousse

A ce titre, la plateforme « Ahmini » a joué un grand rôle dans la diffusion de la couverture sociale auprès des femmes rurales. « Ahmini », fruit d’un projet de startup parrainé par l’Etat et l’opérateur Tunisie Telecom et destiné à offrir une couverture sociale aux femmes rurales.

Cette plateforme, lancée en mai 2019, fruit d’une convention entre son développeur, Maher Khelifi, Tunisie Telecom et la CNSS, permet aux femmes rurales et ouvrières dans le secteur agricole d’envoyer en temps réel les cotisations de couverture sociale à la CNSS via un service mobile, leur évitant ainsi le déplacement.

Tunisie Telecom veut affilier
500 mille femmes rurales et ouvrières agricoles

Tunisie Telecom s’est, de son côté, engagé à fournir des cartes SIM gratuites à toutes les adhérentes à ce programme qui touche toute les femmes rurales ne bénéficiant pas de couverture sociale. L’adhésion à ce système de couverture sociale se fait à travers l’inscription à distance.

Aujourd’hui, plus de 10 mille femmes rurales ont commencé à utiliser cette application, mais l’objectif reste d’affilier 500 mille femmes rurales au système de couverture sociale à travers la plateforme « Ahmini ».

Rappelons que la plateforme « Ahmini » a été primée lors de la 13ème conférence arabe « Arab Conference », tenue le 9 et 10 novembre, à Harvard Business School relevant de l’Université Harvard aux Etats-Unis. Un prix qui succède aux trois prix déjà remportés au Festival Mena Effies Awards à Dubaï.

Commentaires:

Commentez...