Success story : Mustapha El Okby et les 25 ans de l’Octobre...

Success story : Mustapha El Okby et les 25 ans de l’Octobre musical

Par -

Et de 25 pour l’Octobre musical de Carthage qui confirme sa présence et son élan qui dure depuis un quart de siècle.

Cette aventure qui consistait à créer un festival de musique classique au sein de l’ancienne cathédrale de Carthage se poursuit avec bonheur.

C’est en effet du 10 au 31 octobre que se tiendra la nouvelle édition du festival auquel personne n’avait cru à ses débuts et qui est devenu l’une des cartes de visite culturelles de notre pays.

Ouvert à l’international, réunissant chaque année des artistes d’une douzaine de pays, l’Octobre musical a pleinement réussi le pari de la fondation et de la consolidation.

Cet élan qui le confirme, nous le devons aussi bien au courage initial de Mustapha El Okby qu’à sa persévérance, lorsque contre vents et marées, il a fallu se battre pour ancrer la manifestation dans le paysage culturel.

Le mérite de ce promoteur culturel est d’autant plus grand que c’est lui et les investisseurs qu’il a su mobiliser qui ont permis de sauver l’édifice de l’ancienne cathédrale abandonnée durant une trentaine d’années.

A la veille de l’ouverture de la vingt-cinquième édition de l’Octobre musical, ces mots de reconnaissance à l’égard d’El Okby et aussi de ses proches (notamment Esther Ghanem et Roberte Mamou qui continuent à être les muses agissantes de ce festival) s’imposaient.

Et maintenant que la musique résonne dans toute sa puissance, sa diversité et sa subtilité. Car, au fil des ans, l’Octobre musical a su devenir une manifestation plurielle en alliant musique symphonique, musique de chambre et expressions traditionnelles de plusieurs pays.

En ce sens, ce n’est pas un hasard si le festival s’ouvre demain avec l’Orchestre philharmonique de Tunis pour se terminer avec un duo japonais de virtuoses des instruments caractéristiquement nippons que sont le shamisen et les tambours.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo