« Oui, j’étais contrebandier, mais je me suis repenti ! », se défend un...

« Oui, j’étais contrebandier, mais je me suis repenti ! », se défend un nouveau député

Par -

Fraîchement élu député au Parlement, Mohamed Saleh Letifi, accusé d’être un baron de contrebande à Kasserine, a réagi à l’article publié ce mercredi 9 octobre 2019 sur les colonnes du journal Achourouk.

Letifi, tête de liste du Parti Socialiste Destourien à Kasserine, a démenti les accusations, tout en avouant qu’il a bel et bien, été durant des années, dans la contrebande.  « Oui j’étais contrebandier à l’âge de 21 ou 22 ans, mais j’ai laissé cette vie derrière moi. Aujourd’hui, je vis à Tunis depuis 9 ans et je suis gérant d’une société agricole et propriétaire d’un foyer universitaire », s’est-il défendu sur les ondes de Shems fm.

Il est même allé jusqu’à défendre l’idée de contrebande, expliquant que les familles nécessiteuses se tournent vers ces réseaux « pour trouver de quoi manger ». « Ici à Kasserine, tout le monde travaille dans la contrebande, c’est mieux qu’aller voler. […] Qu’est ce que l’Etat a fait pour cette région ? », a-t-il poursuivi.

Quant aux accusations portant sur son incarcération pour trafic de drogue, le nouveau député les a démenties en masse, appelant à la publication de toute preuve, s’il en existe.

Article d’Achourouk

Le quotidien Achourouk a publié ce mercredi un article portant sur « un baron de la contrebande tête d’une liste électorale sur la circonscription de Kasserine élu député ».

Surnommé « Stayech », le quotidien affirme que ce contrebandier est parvenu à profiter des Législatives pour obtenir l’immunité parlementaire au vu de son casier judiciaire pas très propre : ce nouveau député a été arrêté vers la fin des années 90 pour trafic de drogue et condamné à 20 ans de prison avant d’être libéré suite à des interventions inconnues.

Ce contrebandier, âgé de 40 ans, a également contribué à l’ascension de trois députés durant les Législatives de 2011 et 2014 avant de décider de se présenter lui-même aux Législatives de 2019 pour être élu à l’ARP.

Festivités après son élection

Dès l’annonce des résultats des élections législatives, Mohamed Salah Letifi a publié des vidéos des festivités organisées en son honneur.

Entre musique, danse et longues soirées, les habitants de la région ont fêté, aux côtés de « Stayech » son succès. Le député a partagé plusieurs vidéos sur son compte Facebook :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo