Présidentielle : On risque un an de prison si on photographie le bulletin vote

Exemplaire du bulletin de vote publié par l’Isie

Le vice-président de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections, Farouk Bouasker a fait savoir que le fait de photographier le bulletin de vote, le jour du scrutin, est considéré comme un délit électoral.

Dans ce sens Bouasker a assuré que photographier le bulletin de vote et le poster sur les réseaux sociaux est passible d’un an d’emprisonnement.

D’autre part, Bouasker a fait savoir que certains candidats ayant dépassé le seuil de financement de leurs campagnes électorales, risquent l’annulation totale des voix.

Commentaires: