Démocratie dans le monde arabe : La Tunisie met la barre très haut!

Capture d’écran

Comme prévu les débats télévisés ont commencé hier samedi 7 septembre dans des conditions normales. Alors que le principe était simple, une question différente pour chaque candidat portant sur un sujet précis, les Tunisiens ont espéré de véritables échanges entre les prétendants à la course présidentielle. En dépit des critiques qui accompagnent l’organisation de ces débats, la Tunisie a placé la barre très haut en matière de construction démocratique.

En effet, hier samedi, le coup d’envoi a été donné pour un événement majeur dans l’histoire du processus démocratique tunisien, celui des débats télévisés. Si pour certains candidats ce passage a marqué un succès, pour d’autres c’était le cauchemar.

Grosso modo, le débat s’est déroulé dans une ambiance calme ce qui a facilité la tache des deux présentateur et journalistes Ilyes Gharbi et Assma Bettaieb.

La Tunisie fait ainsi son entrée dans le club très fermé des démocraties dans lesquelles les débats politiques se font pour orienter les choix des électeurs.

Commentaires: