Abir Moussi dépose un recours auprès du TA pour privilège accordé à...

Abir Moussi dépose un recours auprès du TA pour privilège accordé à trois candidats

Par -

Le Parti destourien libre (PDL), parti présidé par Abir Moussi qui en est aussi le candidat à l’élection présidentielle, a déposé, ce vendredi 6 septembre 2019, un recours auprès du Tribunal administratif contre la décision commune de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) et de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), en vertu de laquelle un privilège exclusif a été attribué à trois candidats de la coalition au pouvoir pour choisir l’ordre de passage à l’antenne le jour du débat télévisé du premier tour.

Ce recours vise à faire annuler ce privilège et obtenir l’arrêt de son exécution en l’absence de réaction de la part de l’ISIE et de la HAICA après la réserve émise par la candidate Abir Moussi concernant « une violation manifeste du principe d’égalité entre les candidats ». Le parti a également tenu l’ISIE et la HAICA « pour responsables de perturber le processus électoral et de saper la crédibilité du processus électoral ».

Abir Moussi s’insurge contre le privilège accordé à trois candidats. Le candidat de Tahya Tounes, Youssef Chahed, a choisi le 9 septembre pour participer au débat télévisé, tandis que Abdelfattah Mourou (Ennahdha) a choisi le 7 septembre et Mohsen Marzouk (Machrou Tounes) le 8 septembre. Ce privilège leur a été attribué avant le tirage au sort des débats télévisés car ils sont les candidats, dont les partis sont les plus représentés à l’Assemblée des représentants du peuple. Mais cette décision a suscité de vives réactions de la part du PDL.

Abir Moussi doit participer, ce soir, au premier round des débats télévisés. Elle aura, face à elle,  Omar Mansour, Mohamed Abbou, Néji Jalloul, Mehdi Jemaa, Nabil Karoui, Moncef Marzouki, Abid Briki et Abdelfattah Mourou.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo