Coupures d’eau : « Un crime qui nécessite une enquête », selon l’UGTT

Coupures d’eau : « Un crime qui nécessite une enquête », selon l’UGTT

Par -
Illustration

Dans un communiqué rendu public hier mardi 13 août, le bureau exécutif de l’UGTT a commenté les récentes coupures de l’eau courante dans plusieurs gouvernorats durant les deux premiers jours de l’aïd, estimant qu’il s’agit d’un crime.

« Les coupures d’eau enregistrées dans plusieurs régions du pays est un crime qui nécessite l’ouverture d’une enquête afin de reconnaître les responsables et de les poursuivre en justice », a-t-on communiqué.

La centrale syndicale, qui a appelé à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire face à la sur-demande d’eau, impute la responsabilité des dommages matériels et moraux au gouvernement et au ministère de tutelle critiquant leur « indifférence et inefficacité ».

Durant les deux premiers de l’Aid Al-Idhha, plusieurs régions de la République ont enregistré une coupure d’eau potable en raison de pannes techniques ou de sur-demande. A travers les déclarations médiatiques de ses différents responsables, la SONEDE  a justifié ce fait par un pic de consommation sans précédent.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo