FIC 2019 : Ragheb Alama, ou l’art de demeurer une superstar !...

FIC 2019 : Ragheb Alama, ou l’art de demeurer une superstar ! (Photos)

Par -

Devant des gradins plus que complets, le chanteur libanais Ragheb Alama a envoûté les milliers de spectateurs venus en masse hier soir, samedi, au Festival International de Carthage.

Le guichet fermé n’étant pas une surprise ni une première pour la superstar adulée, cette dernière a enflammé la scène durant deux heures, chantant avec le public ses nouveautés et ses tubes d’antan.

Ragheb Alama a commencé la soirée par saluer les près de 13 mille personnes venues assister à sa soirée, la Tunisie, et le défunt président de la République Béji Caïd Essebsi, en évoquant sa rencontre avec lui.

« Je l’ai rencontré durant une heure passée comme si c’était 5 minutes. Il était un grand homme qui aimait la Tunisie et les Tunisiens », a-t-il déclaré, avant d’appeler les spectateurs à observer une minute de silence à la mémoire du défunt.

Deux heures de chant et de dance, durant lesquelles le public répétait mot à mot les paroles des hits de Ragheb Alama. Chose qui a enchanté le Libanais et sa troupe.

Parmi les spectateurs, le ministre du Tourisme René Trabelsi et le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani et la ministre de la santé Sonia Bechikh étaient présents, aux premiers rangs.

Plus de 30 ans après le lancement de sa carrière par le biais de Studio El Fan à Beyrouth, Ragheb Alama prouve une nouvelle fois que c’est la persistance, la persévérance et le respect du public qui prônent et qui font de l’artiste une « superstar », le buzz n’étant que pour les amateurs.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo