Wajdi Ghanim, désormais interdit du territoire tunisien

Il a sali la mémoire du défunt président Beji Caid Essebsi, en l’insultant et le dénigrant et surtout en se félicitant de son décès.

Le prédicateur extrémiste Wajdi Ghanim a provoqué un tollé en s’en prenant au président décédé. « Béji Caid Essebsi est un mécréant et il ne mérite pas la Miséricorde », a-t-il dit dans un tweet.

Le gouvernement a immédiatement réagi par le biais de son porte-parole, Iyed Dahmani qui a annoncé dans une déclaration accordée à l’Agence Tunis Afrique Presse que Youssef Chahed avait décidé d’interdire le prédicateur égyptien du territoire tunisien.

Iyed Dahmani a souligné que le chef du gouvernement considère la publication de ce prédicateur comme un comportement extrémiste et violent qui vise à porter atteinte non seulement au président défunt mais à l’Etat tunisien.

Par ailleurs, le prédicateur a bloqué sa page officielle Facebook en Tunisie après la campagne de « signalement » menée par des milliers de Tunisiens.

Commentaires:

Commentez...