Cité Intilaka : Découverte d’explosifs à la mosquée Al Ghofrane

Cité Intilaka : Découverte d’explosifs à la mosquée Al Ghofrane

Par -

Une grande quantité d’explosifs a été découverte, ce mercredi 3 juillet à la mosquée Al Ghofrane à la Cité Intilaka.

Cette découverte a été faite dans le cadre de l’enquête sur les deux attentats du 27 juin à la rue Charles de Gaule et El Gorjani et après les interrogatoires avec des suspects arrêtés après ces deux attentats.

Ces suspects appartenant à une cellule terroriste, planifiaient également d’autres attentats et Aymen Smiri, éliminé hier soir, faisait partie de cette cellule terroriste, rapporte Mosaique fm.

Le dangereux terroriste Aymen Ben Habib Ben Khdhiri Smiri (23 ans), neutralisé et éliminé hier soir, après l’explosion de sa ceinture explosive faisait l’objet d’un avis de recherche lancé par le ministère de l’Intérieur.

Désigné comme le commanditaire des deux attentats du 27 juin perpétrés à la rue Charles de Gaulle et au parking du siège de l’unité antiterroriste d’El Gorjani, il avait l’intention de cibler des unités de la Garde nationale à l’intersection d’El Nogra avec des produits explosifs en sa possession.

Mais sa traque a permis de faire avorter un autre attentat. Dans une déclaration à l’agence TAP, Sofiene Zaag, porte-parole du ministère de l’Intérieur a indiqué qu’Aymen Smiri faisait l’objet d’une filature et d’une traque minutieuse, par les patrouilles relevant de l’Unité nationale d’investigation dans les crimes du terrorisme et le crime organisé.

Il a également précisé « qu’au moment où il était cerné à la cité Intilaka, et qu’il essuyait des coups de feu, le terroriste s’est fait exploser, en actionnant sa ceinture explosive sans faire de victime dans les rangs des forces de l’ordre ou parmi les citoyens ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo