Le Sommet « Place au soleil », une ouverture aux énergies renouvelables malgré le...

Le Sommet « Place au soleil », une ouverture aux énergies renouvelables malgré le monopole de la STEG

Par -

Tunis a été l’hôte, les 18 et 19 juin derniers du Sommet « Place au soleil », un meeting international qui a réuni ses meilleurs experts en énergies renouvelables.

A cette occasion, les Tunisiens ont pu se faire une idée plus précise du marché mondial du solaire, des tendances et nouvelles technologies au service du solaire, des stratégies prédominantes des investisseurs en énergie solaire, des besoins et opportunités à l’horizon 2020, etc.

Ce Sommet, organisé par le Groupe WESTPOINT International a permis de faire le point sur l’énergie solaire, à savoir que si on exploitait la totalité du potentiel solaire mondial, il couvrirait en un seul jour 16 fois le besoin annuel en énergie mondiale alors que le solaire n’a pas encore atteint 1% de l’énergie totale consommée dans le monde.

Néanmoins, les énergies renouvelables représentent 19% de l’énergie totale contre 78% pour l’énergie fossile et 3% pour le nucléaire. Quant à l’électricité, celle-ci ne représente aujourd’hui que 18% de la consommation finale d’énergie au niveau mondial.

Mais en Tunisie, la donne est différente. Selon le PDG de WESTPOINT-Tunis, M. Karem Belkhiria, le métier d’agrégateur d’électricité n’a aucune chance de naitre en Tunisie face au monopole actuel de la STEG.

L’agrégation d’énergies renouvelables ou l’offre de services d’équilibrage au réseau électrique pour aider le gestionnaire du réseau à assurer en permanence l’équilibre entre offre et demande n’est pas encore prêt de voir le jour en Tunisie.

Selon M. Karem Belkhiria, les facteurs clés de succès de ce métier reposent principalement sur la digitalisation des acteurs et des processus afin d’aider le fournisseur d’électricité à vendre sa production au meilleur prix et à limiter ses risques d’équilibrage.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo