« Chez Moumou » à Nabeul : Quand le casse-croûte coûtait 55 millimes !

« Chez Moumou » à Nabeul : Quand le casse-croûte coûtait 55 millimes !

Par -

Qui s’en souvient encore ? Les Nabeuliens de souche bien sûr ! Car qu’ils soient juifs ou musulmans, ils ont toujours sacrifié au rituel du casse-croûte chez Moumou.

Ce dernier avait un tour de main exceptionnel et savait comme nul autre garnir les petits pains de nos casse-croûtes.

La mémoire nabeulienne a aussi gardé le souvenir de ses bissaras, son lablabi et surtout ses grillades réputées dans toute la ville.

Avec Ghzaiel, son assistant, Moumou Chaouat a fait les beaux jours de Nabeul, dans sa petite boutique de l’avenue Farhat Hached.

Entre le salon du coiffeur Daoud Taguia et le chausseur Uzan, Moumou a vécu de longues années entre son modeste restaurant et sa demeure du côté de Zqaq el Msatria.

Une époque révolue lorsque le casse-croûte se vendait à 55 millimes en attendant l’après-midi lorsque apparaissaient briks et fricassés.

Douces nostalgies nabeuliennes qu’évoqueront toujours les noms de Théodore et Chaouat !

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo