Jeune, adulte, infesté, tronçonné : Le destin tragique des palmiers de Carthage

Jeune, adulte, infesté, tronçonné : Le destin tragique des palmiers de Carthage

Par -
Photos : Collection Boubaker Houman

L’une des plus belles avenues du Grand Tunis se trouve à Carthage où elle épouse le relief de la voie romaine pour descendre vers la mer.

Bordée de palmiers quasiment centenaires, cette avenue a longtemps été la halte des fiacres qui attendaient ici les passagers pour un tour de Carthage en calèche.

Photos : Collection Boubaker Houman

Ces tours n’existent plus depuis belle lurette et ne sont plus qu’un propos nostalgique.
Pire encore, ce sont les palmiers qui désormais sont menacés de disparition pure et simple à cause d’un insecte nuisible, le charançon rouge qui les infeste et les détruit.

Cette belle avenue de Carthage et tous les quartiers environnants tirent pourtant leur beauté de la présence de ces palmiers et d’eucalyptus centenaires qui sont parfois stupidement détruits ou élagués de manière trop brutale.

Carthage semble dénudée sans ses palmiers et malgré les soins, les arbres morts s’accumulent.

Photos : Collection Boubaker Houman

C’est un crève-cœur de regarder par la photo l’évolution des choses depuis l’apparition de cet insecte nuisible.

Des palmiers jeunes des années 1920 aux palmiers tronçonnés des années actuelles, la déchéance est totale.

Au point où l’on se demande s’il ne faudra pas planter de ficus ces avenues si mornes et désespérées…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo