Des maisons de sécuritaires marquées : Ouverture d’une enquête

Lorsqu’un sécuritaire est dans le collimateur d’un groupe, de terroristes, d’un gang, etc… son domicile est marqué. Il peut s’agir d’un message ou d’une simple croix comme c’est le cas à Gafsa.

En effet, les murs des maisons, toutes appartenant à des agents des forces de l’ordre, de la garde nationale, de la police, de la protection civile, de la douane, de la direction générale des prisons et de la rééducation ont été marquées d’une croix.

Toutes ces maisons se situent dans un quartier de la ville de Metlaoui, rapporte Mosaïque fm qui précise que la police judiciaire a ouvert une enquête dans cette affaire en espérant qu’il ne s’agit que d’une très mauvaise plaisanterie.

Commentaires: