Festival de la médina : Dar Lasram, épicentre du « tarab » et de...

Festival de la médina : Dar Lasram, épicentre du « tarab » et de la chanson

Par -
Dorra Bchir

Après une ouverture pleinement réussie à la Cité de la Culture, le festival de la médina revient à ses fondamentaux.

En effet, ce qui fait le style particulier de cette manifestation culturelle du mois de Ramadan, ce sont les récitals dans des demeures de la médina.

A ce titre, le public aura cette année plusieurs rendez-vous avec les artistes tunisiens aussi bien à Dar Lasram qu’à Dar Hussein.

C’est du côté de Dar Lasram que se déroulera le premier cycle de soirées du festival avec quatre récitals consécutifs entre ce samedi 11 mai et le mardi 14 mai.

Ce cycle consacré au tarab et à la musique tunisienne et orientale sera ouvert par la talentueuse Dorra Bchir qui se produit samedi 11 mai à 22h à Dar Lasram avc un bouquet de chansons de Saliha et Om Kalthoum et aussi plusieurs de ses propres compositions.

Demain, dimanche 12 mai, ce sera au tour de Najoua Arfaoui de retrouver le public du festival avec son spectacle « Nheb nghani » (Je veux chanter). Cette soirée sera essentiellement consacrée au malouf mais aussi au « maqam » oriental.

Fethi Zghonda signera son retour au festival avec une production musicale intitulée « Ambar Ellil » et basée sur des choix de malouf tunisien et de chansons tunisiennes du vingtième siècle. Cette soirée aura lieu le lundi 13 mai toujours à Dar Lasram.

Enfin, ce premier cycle s’achèvera avec un récital solo de Riadh Bouraoui le mardi 14 mai. Musicien essentiel, Bouraoui est un repère pour les artistes de la région sfaxienne où il compte aussi parmi les conseillers de la Troupe musicale de Radio-Sfax.

Ses contributions ne se comptent plus ainsi que ses partenarats avec chanteurs et poètes. Un must pour cette session du Festival de la médina.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo