Le ministre de la Justice juge très probable l’extradition de Belhassen Trabelsi

Le ministre de la Justice juge très probable l’extradition de Belhassen Trabelsi

Par -
Belhssan Trabelsi

Le ministre de la Justice, Mohamed Karim Jamoussi est revenu ce mardi 19 mars 2019, sur l’arrestation du gendre du président déchu Belhassen Trabelsi.

A cet effet, le ministre a affirmé que la Tunisie a rapidement réagi à cette arrestation et a demandé officiellement son extradition par les autorités françaises. « Il y a de grandes chances de voir Belhassen Trabelsi extradé en Tunisie, mais tout reste lié à la partie française » a-t-il expliqué.

Le ministre a rappelé que la Tunisie a émis 43 mandats d’amener internationaux contre Trabelsi, affirmant que son cas est différents de ceux de Saida Agrebi et Sakher Matri.

Arrêté jeudi 14 mars 2019 en France, Belhassen Trabelsi, beau-frère de Zine El Abidine Ben Ali, a été placé en détention provisoire ce lundi 18 mars à Marseille.

Visé par 43 mandats d’amener internationaux en plus de 17 avis de recherche en Tunisie, Belhassen Trabelsi a été mis en examen pour « faux aggravé et blanchiment en bande organisée », a rapporté l’AFP selon une source judiciaire.

Jeudi 14 mars, Interpol a officiellement informé les autorités tunisiennes de l’arrestation de Belhassen Trabelsi. Les autorités tunisiennes ont immédiatement lancé une demande d’extradition de Belhassen Trabelsi auprès des autorités françaises.

« Le ministère de la Justice a pris l’initiative vendredi d’envoyer une correspondance aux autorités françaises, via le ministère des Affaires étrangères tunisien, leur faisant part de son désir d’extrader la personne concernée.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo