Aucun médicament périmé à l’origine du décès des 15 nouveau-nés

Aucun médicament périmé à l’origine du décès des 15 nouveau-nés

Par -

Mohamed Douagi, président de la commission chargée d’enquêter sur le drame du centre de maternité et de néonatalogie de la Rabta a nié la présence de médicaments périmés ayant peut-être été administrés aux 15 nourrissons décédés.

Il a indiqué, lors d’une conférence de presse, tenue ce vendredi 15 mars 2019, qu’aucun médicament périmé n’a été administré aux nourrissons, précisant que l’enquête a révélé que l’infection avait été transmise aux 15 nouveau-nés par une bactérie contractée lors de la préparation des médicaments.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo