A Tunis, manifester contre Bouteflika c’est interdit !

A Tunis, manifester contre Bouteflika c’est interdit !

Par -
Photo issue des réseaux sociaux

Des ressortissants algériens se trouvant en Tunisie ont tenté de joindre le courant anti-5ème mandat du président Abdelaziz Bouteflika en essayant d’organiser deux manifestations à Tunis, mais les autorités tunisiennes les ont étouffées.

En effet, les autorités tunisiennes, représentées par les forces de police ont interdit hier vendredi deux tentatives de ressortissants algériens de manifester à Tunis pour protester contre la candidature du président algérien Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat présidentiel.

« L’interdiction faite à un groupe d’Algériens de manifester devant le siège de leur ambassade sur les berges du lac et devant la théâtre municipal, avenue Bourguiba dans la capitale était motivée par l’absence d’une autorisation préalable », a déclaré le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur, Sofiene Azaag, à l’agence Tunis Afrique Presse (TAP).

Il a ajouté que les organisateurs avaient été informés que de telles actions de protestation nécessitaient une autorisation préalable et l' »avaient compris ». Pour leur part, les membres de la communauté algérienne ont condamné l’interdiction, indique toujours l’agence TAP.

« Malgré le respect par les organisateurs de toutes les procédures légales requises, ils ont été surpris le matin même de la manifestation en les invitant à se rendre au district de sécurité où on les a informé du rejet catégorique par le ministère de l’intérieur de toute action de protestation », a déclaré Fouad, un des organisateurs.

Au matin du vendredi, quatre véhicules de police étaient postés devant le théâtre municipal dans la capitale alors qu’un périmètre de sécurité a été établi devant le théâtre pour empêcher les manifestants de se rassembler dans cet endroit.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo