Barraket Essahel : Les circonstances du décès d’un jeune restent floues

Barraket Essahel : Les circonstances du décès d’un jeune restent floues

Par -

En marge des affrontements entre des jeunes et les forces de l’ordre, dans la nuit de vendredi à samedi 16 février à Barraket Essahel (gouvernorat de Nabeul), quatre personnes ont été placées en garde à vue dont deux agents de la Garde nationale.

C’est le juge d’instruction chargé de l’affaire de la mort d’un jeune au poste de la Garde nationale, à Barraket Essahel survenue, dans la nuit de vendredi, qui a décidé de placer en garde à vue deux agents de la Garde nationale et deux accompagnateurs du défunt, rapporte l’agence TAP.

Il s’agit de « mesures préventives » pour connaître les circonstances du drame et pour « les besoins de l’instruction » dans la mesure où la mort du jeune homme de 17 ans, résidant en Belgique, reste inexpliquée.

Les versions et témoignages diffèrent. En attendant la fin de l’enquête on ignore encore si ce jeune homme est décédé suite à une bagarre, à un accident ou à un usage excessif de la force. Le corps de la victime va d’ailleurs être autopsié.

Le décès du jeune homme a provoqué la colère de jeunes qui se sont attaqués au poste de la garde nationale et ont jeté des pierres et des cocktails Molotov jusqu’à 3 heures du matin.

Selon des sources policières, les gardes nationaux sont intervenus suite à une bagarre entre trois personnes survenue, en face du terrain de Golf, à Hammamet, qui a nécessité leur transfert au poste.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo