Tunisie : La crise du secondaire au cœur du Conseil de Sécurité...

Tunisie : La crise du secondaire au cœur du Conseil de Sécurité Nationale

Par -
CP : Présidence de la République

Il s’agit probablement d’une première en Tunisie, lorsque le plus important conseil de la République discute des affaires de l’enseignement. Et ça s’explique, la crise de l’enseignement secondaire a pris de nouvelles dimensions, alors que l’année blanche n’est plus une simple illusion.

Hier vendredi 1er février, le conseil de Sécurité Nationale présidé par le chef de l’Etat Beji Caid Essebsi a notamment abordé le conflit qui oppose le syndicat du secondaire au ministère de l’Education.

Un communiqué de la Présidence de la République explique à cet effet, que cette crise a été au cœur des discussions du conseil sans donner plus de détails.

Notons que d’autres sujets comme notamment celui des deux martyrs Mohamed Brhami et Chokri Belais ont été aussi abordés.

Le feuilleton de la crise du secondaire ne touche pas à sa fin comme l’a confirmé le ministre de l’Education Hatem Ben Salem.

Hier vendredi 1er février 2019, le secrétaire-général de la fédération de l’enseignement secondaire a démenti le ministre de l’Education Hatem Ben Salem, affirmant qu’aucun accord n’a été trouvé avec le ministère pour parvenir à la fin de cette crise.

Dans un post Facebook, Yacoubi a estimé que les informations avancées par le ministre visent à perturber les manifestations des enseignants.

Pourtant, le ministre de l’Education a affirmé hier que les négociations avec le syndicat sont sur le bon chemin.  « Les négociations entre le gouvernement et la partie syndicale concernant la crise de l’enseignement secondaire sont sur la bonne voie », a-t-il indiqué.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo