Tunisie : La taxation des riches est-elle la solution ?

Illustration

L’ONG britannique Oxfam qui lutte contre la pauvreté dans le monde, a publié récemment un rapport qui appelle implicitement à faire augmenter les taxes appliquées sur les riches dans le monde entier.

Le rapport qui cite également la Tunisie fait ressortir que « l’écart entre les riches et les pauvres se creuse davantage dans le monde et une plus grande taxation des fortunes permet de le réduire, de sauver des vies et d’offrir une meilleure scolarisation aux plus démunis ».

“En Tunisie, les enfants âgés de trois et quatre ans, issus des familles les plus pauvres, ont 6 fois moins de chance que ceux des familles les plus riches de fréquenter des structures d’accueil préscolaire”, indique le rapport cité par l’agence TAP.

A cet effet, l’ONG britannique recommande particulièrement de mettre un terme à la réduction de l’imposition des entreprises et des individus fortunés, et de mettre fin à la fraude et l’évasion fiscale.

Les recommandations d’Oxfam vient ainsi défier la théorie du ruissellement selon laquelle les fonds et argent des riches s’infiltrent dans l’économie et contribuent à dynamiser les autres classes sociales notamment les classes moyennes. Mais en Tunisie, cette éventuelle surtaxation des fortunes des familles riches pourrait-elle contribuer à améliorer la situation économique ?

Commentaires:

Commentez...