La bière Celtia entre réclame d’hier et art d’aujourd’hui

La bière Celtia entre réclame d’hier et art d’aujourd’hui

Par -

La bière Celtia inspire les artistes et c’est avec beaucoup d’humour que l’artiste russo-tunisienne signe un nouveau tableau qui rend hommage au houblon à la tunisienne.

Représentant un valet et une dame de nos jeux de cartes, Olga aurait pu titrer ce tableau « Sette Bello » mais elle a préféré « Kaouel oua Moujira » pour saluer les deux personnages centraux de cette composition.

Détail significatif, qui en fait crève les yeux, les bières sont disposées sur une table et invitent à la convivialité des commensaux.

Comme toujours, l’œuvre est rutilante et jubilatoire, fourmille de détails et de clins d’œil.

Comment ne pas mettre ce tableau d’une artiste réputée en regard d’une publicité des années antérieures qui vante la Celtia et offre une deuxième bouteille pour tout achat supérieur ou égal à 500 millimes.

On croit rêver vu le prix de la bière aujourd’hui, dans certains cas plus cher que dans les pays de haute tradition où l’eau minérale est parfois plus chère que la cervoise.

Mais que faire car quand on aime, on ne compte pas et c’est bien le cas des consommateurs tunisiens qui continuent à faire honneur à la bière locale, lui faisant atteindre des sommets.

Dès lors, de l’œuvre d’art de Olga Malakhova au slogan d’un publicitaire anonyme, la Celtia reste à l’honneur et gagne en notoriété.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo