La Tunisie peut fonctionner avec la moitié des agents publics actuels

Le président de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT), Tarek Cherif, a déclaré ce vendredi que la Tunisie se trouve aujourd’hui dans une l’impasse.

Selon lui, le pays  reçoit de l’argent sous forme de prêts et de dons, sans créer sa propre richesse à travers l’augmentation de la productivité.

Concernant la grève générale tenue hier par l’UGTT, Cherif a estimé que la centrale syndicale a le droit de protester et de défendre ses travailleurs, mais qu’aujourd’hui une augmentation salariale est impossible vu la situation économique du pays.

S’exprimant sur Express fm, le président de la CONECT a ajouté que la Tunisie compte 700 mille fonctionnaires publics, qui reste selon ses dires un chiffre important. Il a indiqué dans ce sens que l’administration tunisienne est en mesure de fonctionner parfaitement avec seulement 350 mille agents publics.

Commentaires: