La Cour des comptes défend son rapport

La Cour des comptes défend son rapport

Par -

Néjib Ktari, premier président de la Cour des comptes a défendu le récent rapport, publié par l’institution, et dans lequel plusieurs violations, dépassements et dossiers de corruption ont été traités.

Ktari a souligné que la Cour des comptes est « une institution nationale indépendante », composée d’éléments de l’autorité judiciaire et fonctionnant de manière impartiale.

Il a également expliqué, sur Express fm, que le travail de la Cour des comptes passe par le diagnostic précis et le travail sur le terrain, puis l’utilisation de documents, soulignant que la méthodologie suivie dans le travail est conforme aux normes internationales.

« Nous continuerons notre mission avec détermination et n’accepterons pas la remise en question du professionnalisme et de la rigueur de notre travail », a-t-il ajouté.

Rappelons que le rapport en question, 31ème en son genre, comporte les résultats de 26 missions d’observation sur terrain qui incluent des programmes publics, des activités sectorielles et un nombre des institutions de l’Etat et des établissements publics, collectivités locales et associations.

Parmi ces établissements on trouve l’hôpital Aziza Othmana, la compagnie Tunisair, la technopole de Borj Cedria, la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (CNRPS)…

La Cour a relevé, à travers les résultats trouvés, diverses formes de malversation de l’argent public qui ont affecté négativement la finance des ressources de l’Etat, des établissements publics, en plus des collectivités locales.

Le rapport met également l’accent sur la détérioration de la qualité des services et du taux de satisfaction auprès des personnes et entités concernées, notamment les citoyens et sur les manques structuraux de la gestion municipale.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo