Tunisie : La LTDH appelle à l’activation de la loi sur la...

Tunisie : La LTDH appelle à l’activation de la loi sur la discrimination raciale

Par -
Illustration

La Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme (LTDH) a appelé , hier, sur fond d’assassinat d’un jeune Ivoirien, Falikou Coulibaly, poignardé dimanche 23 décembre dans un braquage à la Soukra, à l’application effective de la loi sur la criminalisation de la discrimination raciale, réitérant son appel à l’incrimination de toutes les formes de discrimination.

Dans une déclaration rendue publique, l’association a vigoureusement condamné l’assassinat du président de l’association des Ivoiriens en Tunisie (AIT), Falikou Coulibaly, par un groupe de jeunes de l’Ariana, au nord de la capitale, exigeant l’ouverture d’une enquête sérieuse et la poursuite des agresseurs.

A ce titre, six individus ont été arrêtés et un des suspects a avoué le meurtre. Suite à une perquisition chez lui, l’arme du crime, un couteau, a été saisie.

La Ligue a fustigé le phénomène croissant de discrimination raciale à l’encontre des Africains vivant en Tunisie, ainsi que des noirs.

Rappelons que l’assemblée des représentants du peule a adopté, le 9 octobre dernier, la loi organique n°11 de 2018 relative à la lutte contre les discriminations raciales.

Cette loi permet d’infliger des sanctions et imposer des amendes contre les transgresseurs. Elle vise notamment à lutter contre toutes les formes de discrimination raciale et protéger la dignité de l’être humain et garantir une égalité entre citoyens pour bénéficier des mêmes droits conformément aux dispositions de la constitution et des conventions internationales adoptées par la République tunisienne.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo