Ce qu’il faut retenir de l’interview de Youssef Chahed

Lors d’une interview accordée ce soir à Attassia TV, le Chef du gouvernement Youssef Chahed a déclaré que la situation sécuritaire en Tunisie est « bonne » et stable.

La Tunisie a fait des progrès et des succès importants dans la lutte contre le terrorisme, selon Chahed qui a souligné que cette guerre se poursuit.

« Sans sécurité, aucun investissement ne pourrait être réalisé », ajoute-il.

Prix et inflation

Le Chef du gouvernement a assuré que la Tunisie va surmonter sa situation économique difficile, soulignant que le gouvernement, depuis son entrée en fonction, s’est employé à réduire le déficit budgétaire.

La priorité du gouvernement pour la période à venir est de lutter contre l’inflation et de contrôler les prix.

Chahed a assuré qu’il suit personnellement la question des prix, rappelant que tous les membres du gouvernement sont engagés dans la lutte contre le monopole et le contrôle des prix.

Hommes d’affaires

Chahed a dénoncé ce qu’il appelle la « diabolisation des hommes d’affaires », considérant que diaboliser ces personnes sur les plateaux de télévision relève du populisme.

« Ces hommes d’affaires créent des investissements et boostent l’économie nationale », ajoute-il.

Lobbies

Le chef du gouvernement a commenté les accusations portées contre lui concernant ses liens avec les lobbys et et les hommes d’affaires du pays.

Il a indiqué que ces accusations sont « populistes », indiquant que si son gouvernement était vraiment au service des lobbys et des intérêts commerciaux, il n’allouerait pas de gros fonds pour le côté social du pays.

« Des milliards de dinars ont été alloués pour subventionner les transports, les cahiers scolaires et pour venir en aide aux familles nécessiteuses », a-t-il souligné.

Ben Sedrine et l’IVD

Chahed a déclaré que la justice transitionnelle en Tunisie n’a pas encore abouti pour plusieurs raisons, dont la plus importante était de ne pas parvenir à une réconciliation ou à une réhabilitation des victimes.

Il a ajouté que l’Instance vérité et dignité (IVD) a divisé les Tunisiens et n’a pas réussi à atteindre les objectifs fixés. L’instance a été « politisée », selon ses dires.

« Nous ne resterons pas les bras croisés et nous  proposerons une nouvelle démarche pour compléter la justice transitionnelle afin de révéler la vérité, rendre justice et atteindre la réconciliation.

« Nous avons un projet de loi qui permettra d’atteindre les objectifs qui n’ont pas été atteints », a-t-il ajouté.

Présidentielles

« La présidence de la République ne me tente pas », a répondu Chahed à la question d’une potentielle candidature de sa part.

« Je ne pense pas à cela et ce n’est pas une de mes priorités pour le moment », a-t-il ajouté. « Je travaille dur pour faire face aux difficultés sociales et économiques que connaît actuellement la Tunisie ».

Commentaires: