« Appareil secret » : Ennahdha craint l’apparition de nouvelles preuves, selon Ahmed Souab

Le juge Ahmed Sahab a déclaré « certaines parties veulent appliquer la démocratie à leur manière », et ce en réponse à la réaction du mouvement Ennahdha quant au récent Conseil de sécurité nationale.

Il a ajouté que le Conseil national de sécurité examinera deux questions distinctes, la question de l’assassinat des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi et la question de l’existence ou non de l’appareil secret du mouvement Ennahdha.

Il a expliqué, à Mosaique fm, que le premier sujet avait été examiné par le pouvoir judiciaire qui avait révélé de graves erreurs, tandis que le deuxième, le justice n’a pas encore examiné les documents.

En réponse à l’accusation des dirigeants du mouvement Ennahda contre le comité de défense de mener une campagne de pression médiatique sur le pouvoir judiciaire, Souab a évoqué l’exemple du dossier de corruption de l’ancien président français Nicolas Sarkozy, que les médias avaient traité continuellement.

Selon lui, cette réaction nahdhaouie « montre leur crainte de voir émerger de nouvelles preuves les impliquant dans cette affaire ».

Commentaires: