Préhistoire tunisienne : Les sépultures immémoriales de la Montagne trouée

A quand remontent les tombes préhistoriques du Djebel Mangoub ? Ce toponyme dont le nom signifie la Montagne trouée se trouve aux environs de Bir Bouregba, non loin du hameau de Sidi Latrach et de la région de Grombalia.

Pourquoi parle-t-on d’une Montagne trouée ? Simplement parce que ce djebel est perforé de nombreuses cavités nommées en arabe « houanet » et qui sont des tombes préhistoriques.

Le terme « houanet » est le pluriel de « hanout » qui, dans notre langage usuel désigne une boutique ou un atelier. Ce sont des cavités creusées dans la roche et qui ont servi de sépultures.

Ainsi, ce sont des grottes dites protohistoriques qui témoignent d’une architecture rupestre rudimentaire et qu’on a daté du quatrième millénaire avant notre ère.

Certaines de ces sépultures ont les parois peintes et on en trouve dans la région du Cap Bon, près de Grombalia, Hammamet ou Kélibia mais aussi à Sejnane et dans les alentours de Tabarka.

Les « houanet » de Sidi Latrach, celles d’El Harouri ou encore celles de Kef Blida et Béni Yasla sont les témoins archéologiques d’un passé immémorial.

Ils demeurent relativement peu connus du grand public et méritent d’être mis en valeur pour souligner la profondeur préhistorique de notre patrimoine.

Commentaires: