Gafsa : La production des phosphates paralysée par des jeunes chômeurs

Extraction de phosphates

Retour à la case de départ, la production des unités de la Compagnie des Phosphates de Gafsa est quasi-paralysée à cause de mouvements de protestation initiés par des jeunes chômeurs.

Les quatre départements relevant de la Compagnie des Phosphates de Gafsa et les unités de production et laveries à Redaief, Oum Larayes et M’Dhila sonr sont en effet à l’arrêt, après les actions protestataires menées par des chômeurs ayant participé à un concours de la société d’environnement, plantation et jardinage mais qui n’ont pas été recrutés, comme le confirme la radio Mosaïque.

La même source indique que « certains protestataires ont même fermé tous les bureaux administratifs relevant de la CPG à Metlaoui et ont réclamé la révision des résultats du concours et la publication des résultats ».

La Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) compte produire cinq millions de tonnes de phosphate à la fin de 2018, avait déclaré Rafaa Nsib, directeur central de la production à la CPG. Selon lui, il s’agit d’un chiffre réalisable en cas de poursuite de la trêve sociale dans le bassin minier.

« L’objectif était d’atteindre un seuil de production de 6 millions 500 mille tonnes de phosphate, mais le déclenchement, depuis janvier 2018, des sit-in et leur poursuite jusqu’au début du mois de mars de la même année, a engendré le blocage total de l’activité de maintenance et nous a empêché d’atteindre cet objectif“, a-t-il expliqué en mai dernier.

Commentaires: