Remaniement, Youssef Chahed, vote de confiance… Béji Caïd Essebsi met les points...

Remaniement, Youssef Chahed, vote de confiance… Béji Caïd Essebsi met les points sur les « i »

Par -

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a donné, ce jeudi 8 novembre 2018, une conférence de presse au Palais de Carthage pour revenir sur la polémique issue du remaniement ministériel.

« C’est la première fois depuis que je suis président de la République que je donne ce genre de conférence de presse », a-t-il lancé en début de conférence. Béji Caïd Essebsi a tenu à rappeler qu’il est le président élu par le peuple et que sa fonction principale est le respect de la Constitution.

« Je reçois des rapports d’experts, je lis les journaux, je regarde la télé, etc… et je constate que cela va dans le mauvais sens (…) Je ne suis pas qu’un simple facteur – avec tous mes respects pour les facteurs », a-t-il lancé devant un parterre de journalistes.

« Je ne devrais pas le dire mais voici ce qui est arrivé lundi 5 novembre lors de l’annonce du remaniement ministériel« .

Le Chef de l’Etat a indiqué qu’à l’ARP, certaines personnes sont allées contester les nouvelles nominations lors du remaniement ministériel et que ce n’était pas lui.

« Lundi dernier, le Chef du Gouvernement m’a demandé de prolonger l’état d’urgence d’un mois bien que j’y suis opposé, puis il m’a annoncé vouloir faire un remaniement et m’a remis sa liste de candidats. Il m’a rappelé vers 17h00 pour me mettre au courant du fait qu’il allait annoncer le remaniement.

Y-a-t-il péril en la demeure, lui ai-je dis ? Mais il a insisté pour le faire. Je lui ai alors demandé de me fournir sa liste définitive dont je ne connaissais aucun nom excepté cinq ministres. Puis, surprise, je le vois à la télévision ».

Le Chef de l’Etat a déclaré avoir été surpris par cette précipitation et être en désaccord avec cette démarche sachant que selon la Constitution il faut que le Chef du gouvernement avertisse le président de la République sur toutes les décisions prises, citant par ailleurs l’exemple de la création d’un nouveau ministère qui ne s’est pas faite de manière constitutionnelle soit après la tenue d’un Conseil ministériel.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo