Quand l’enfant naîtra !

On m’a confié qu’un haut commis de l’Etat ayant servi avec un grand dévouement, voire avec ses tripes, le fuyard, a reçu en compensation une grande ferme de plusieurs dizaines d’hectares.

Il a tenu à l’exploiter sous forme d’une société anonyme dont les membres se limitent uniquement à sa famille, lui-même et son épouse, leurs deux enfants, ainsi que deux autres parents directs.

Comme il n’avait pas le nombre d’associés requis par la loi (sept personnes), il se rappela que sa femme est enceinte d’un garçon. Elle était au septième mois de sa grossesse.

L’homme en question donna, alors, d’avance un prénom à son fils et l’ajouta sur la liste des membres de cette fameuse société anonyme agricole.

Le plus grave dans cette escroquerie, c’est que les autorités municipales, de même que les services des recettes des finances ont avalé cette couleuvre. Et l’enfant à naître est devenu un décideur dans une grande ferme offerte à papa par le dictateur !

B.A.
Tunis-Hebdo du 05/11/2018

Commentaires: